4 mois ago
468 Views

Comment vérifier si quelqu’un à copié du contenu web ?

Ecrit par
contenu dupliqué

La recopie de contenu internet, appelée plus communément contenu dupliqué (duplicate content en anglais) est malheureusement chose courante sur internet sans être pour autant une fatalité. Il existe en effet des outils en ligne gratuits pour identifier le contenu dupliqué.Ces outils, ne sont pas capables en revanche de déterminer lequel des contenus a été créé en premier et il se contente de vous dire quels pages web comporte le même contenu que les vôtres.

Comment identifier le contenu dupliqué ?

Il existe des outils gratuits sur le net qui peuvent vous faciliter la tâche, à commencer par copyscape. Pour connaitre les pages recopiées de votre site internet entrez l’URL de la page ciblée puis observez le résultat.

copyscape analyse de contenu dupliqué

 

Vous pouvez également utiliser les service de Positeo pour déterminer s’il y a DC (duplicate content).

positeo duplicate content checker

positeo duplicate content checker

Un autre outil permettant de vérifier s’il y a plagiat en calculant la similarité des textes est celui d’outils-referencement.com

outil référencement

outil référencement

Un autre site proposant une analyse de contenu dupliqué à l’intérieur d’un même site est siteliner.com. Il est gratuit et propose un compte-rendu faisant état du DC constaté.

siteliner analyse gratuitement en ligne de contenu dupliqué

Siteliner : analyse gratuitement en ligne de contenu dupliqué

Y a t-il un impact sur le classement d’un site si son contenu a été recopié ?

La réponse est malheureusement oui. Il est difficile d’être catégorique sur le sujet, mais il semblerait que ce ne soit pas systématiquement le premier des sites à avoir diffuser le contenu d’une page qui est le mieux positionné sur ce même contenu. En effet, de nombreux critères entrent en compte, comme l’autorité d’un site.

Que faire lorsque l’on constate que votre contenu a été recopié ?

Le plus simple est de prendre contact avec le webmaster du site incriminé et de lui demander poliment et de façon courtoise de retirer le contenu en lui expliquant le contexte. 9 fois sur 10, il y aura suppression du contenu. Malgré tout, si vous ne parvenez pas à vos fins, prenez contact avec l’hébergeur du site en vous adressant au service juridique. Pour connaitre le nom de l’hébergeur utilisez un service whois puis entrez le nom du domaine qui vous intéresse.

Exemple d’hébergement chez OVH

Vous voilà un peu mieux armé contre la copie sauvage de votre contenu. Si vous avez des remarques n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires.

Article Categories:
SEO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *